Depuis 2008, Brünnhilde Dandin a créé l'institut "Ki suis-je?" dans les Yvelines. Dans un cadre paisible, à l'orée de la forêt enchantée de Rosny-Sur-Seine, elle vous accueille pour voyager au cœur de votre réalité énergétique, nommée "Ki" en japonais.

"J'ai donné son nom à mon institut en résonance à cette quête qui m'anime depuis l'enfance : trouver et devenir qui je suis vraiment...
Formée par mes expériences personnelles de vie et par ma rencontre avec la vision taoïste du monde, j'ai pris conscience que j'étais l'union de mon corps ( le Yin, l'énergie condensée en matière) et de mon esprit (le Yang, l'énergie sous sa forme la plus subtile).
Cette union m'a inspiré le nom de mon institut : "Ki suis-je?", qui porte en lui la question et la réponse, tapie, comme un trésor.
Je propose de vous accompagner dans votre voyage intérieur, à travers des séances individuelles : Shiatsu, Reiki, onction de relaxation à l'huile, guérison avec les Anges.
Ces séances sont une occasion de rééquilibrer la circulation de votre énergie, de guérir des aspects de votre vie, mais aussi d'expérimenter cette union du corps et de l'esprit que l'on ressent lorsque notre corps physique est pleinement détendu, que les tensions mentales ou émotionnelles sont dissipées et qu'il ne reste que la plénitude d'être simplement présent à Soi, merveilleusement blotti et accueilli "chez soi" , dans son corps.
Enfin, je propose régulièrement des Ateliers thématiques en groupe pour explorer l'univers de l'énergie, du Chamanisme, des Anges et de la méditation."
Brünnhilde

Pour plus d'informations sur les soins et les ateliers, rendez-vous sur les différentes pages et articles du blog!


Le Code de Déontologie de la F.F.S.T.

L’obtention d’un certificat fédéral délivré par la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel (F.F.S.T) requiert de la part du récipiendaire une adhésion sans réserve au code de déontologie conforme à l’esprit du Shiatsu, de même qu’à la lettre des Statuts et du Règlement intérieur de la F.F.S.T., ainsi bien sûr qu’aux lois et règlements en vigueur, tant européens que français.

En conséquence, le récipiendaire s’engage sur l’honneur :


   - à exercer son art dans le respect total de l’intégrité physique et morale de la personne traitée,


   - à respecter une stricte confidentialité,


   - à fixer des honoraires en accord avec l’équité en les proportionnant aux prestations fournies, tout en restant libre d’offrir des traitements gratuits, si nécessaire, ou dans le cadre d’un bénévolat (activité non rémunérée),


   - à toujours garantir une prestation optimum, notamment en maintenant ses compétences au plus haut niveau à l’aide de cours, stages et formations complémentaires,


   - à mener ses activités de Shiatsu en excluant toute forme de prosélytisme religieux, politique ou sectaire – ce qui constitue un motif de radiation,


   - à être détenteur de l’attestation de formation aux premiers secours délivrée par la Croix-Rouge française ou la Sécurité civile (Fin d’Initiation 2ième degré, Praticien, Shiatsu Esthétique).



Par ailleurs, le récipiendaire doit garder à l’esprit que le Shiatsu n’est pas une pratique médicale au sens occidental du terme. Par conséquent, il doit :


   - s’abstenir d’établir un quelconque diagnostic médical,


   - ne pas interrompre ou modifier un traitement médical,


   - ne pas prescrire ou conseiller des médicaments,


   - diriger sans délai vers un médecin toute personne se plaignant ou présentant des symptômes anormaux,


   - avoir une conception pluridisciplinaire de sa pratique, ouverte vers les disciplines médicales et paramédicales complémentaires du Shiatsu,


   - ne pas oublier que le Shiatsu n’est ni une médecine, ni un massage, ni une idéologie, mais un art s’inscrivant prioritairement dans le domaine de la prévention.



L’inobservation caractérisée, par le détenteur d’un certificat fédéral délivré par la F.F.S.T, des engagements et principes énumérés ci-dessus entraînera la radiation immédiate de la F.F.S.T., dès que le bureau exécutif en aura connaissance. Des poursuites pourraient être également engagées à l’encontre de l’intéressé au cas où les intérêts moraux ou matériels de la F.F.S.T. seraient compromis.


Dans tous les cas de radiation, la citation de l’appartenance à la F.F.S.T ainsi que l’utilisation quelconque d’un certificat fédéral feront également l’objet de poursuites.