Depuis 2008, Brünnhilde Dandin a créé l'institut "Ki suis-je?" dans les Yvelines. Dans un cadre paisible, à l'orée de la forêt enchantée de Rosny-Sur-Seine, elle vous accueille pour voyager au cœur de votre réalité énergétique, nommée "Ki" en japonais.

"J'ai donné son nom à mon institut en résonance à cette quête qui m'anime depuis l'enfance : trouver et devenir qui je suis vraiment...
Formée par mes expériences personnelles de vie et par ma rencontre avec la vision taoïste du monde, j'ai pris conscience que j'étais l'union de mon corps ( le Yin, l'énergie condensée en matière) et de mon esprit (le Yang, l'énergie sous sa forme la plus subtile).
Cette union m'a inspiré le nom de mon institut : "Ki suis-je?", qui porte en lui la question et la réponse, tapie, comme un trésor.
Je propose de vous accompagner dans votre voyage intérieur, à travers des séances individuelles : Shiatsu, Reiki, onction de relaxation à l'huile, guérison avec les Anges.
Ces séances sont une occasion de rééquilibrer la circulation de votre énergie, de guérir des aspects de votre vie, mais aussi d'expérimenter cette union du corps et de l'esprit que l'on ressent lorsque notre corps physique est pleinement détendu, que les tensions mentales ou émotionnelles sont dissipées et qu'il ne reste que la plénitude d'être simplement présent à Soi, merveilleusement blotti et accueilli "chez soi" , dans son corps.
Enfin, je propose régulièrement des Ateliers thématiques en groupe pour explorer l'univers de l'énergie, du Chamanisme, des Anges et de la méditation."
Brünnhilde

Pour plus d'informations sur les soins et les ateliers, rendez-vous sur les différentes pages et articles du blog!


samedi 20 janvier 2018

Les contes de fées sens dessus dessous!

Chère lectrice, cher lecteur, j'ai un aveu à vous faire ! Pendant toute mon enfance et mon adolescence, et même après .... j'ai cru au prince charmant ! Heureusement, je sais que je ne suis pas la seule !! ;) Je sais que beaucoup de filles et de femmes y croient inconsciemment pendant très longtemps car elles ont toutes été bercées par les histoires du prince de conte de fées ... Alors, au fond du cœur, une petite partie de nous crée une attente de rencontrer le fameux prince avec qui on pourra dire " ils vécurent heureux et eurent de nombreux enfants " !

Et voilà la claque de la réalité qui frappe amèrement notre tendre petite joue rose lorsqu'on découvre avec beaucoup de déception que le prince charmant n'existe pas ... 
 ... Ou plutôt, je précise : ce prince charmant n'existe pas à l'extérieur de nous-mêmes :) 

Pourquoi tant d'attentes et de malentendus ? Tout simplement parce que les contes de fées ne nous sont pas livrés dans le bon sens. Ils ont grand besoin d'être traduit sens dessus dessous ! Je m'explique. Un très ancien principe spirituel dit que "Tout ce qui est en haut, est comme ce qui est en bas". Aussi, si nous traduisons les contes de fée de façon très terre à terre (le sens d'en bas), nous risquons de louper le sens spirituel et symbolique (le sens d'en haut) qui les transforment en un grand outil alchimique et transformateur ! 

Voici une traduction possible des contes sens dessus dessous (qui n'engage que moi bien sûr !! ;) :

Dans cette version spirituelle et symbolique, l’histoire de la princesse et du prince charmant qui se rencontrent, se marient et vivent heureux jusqu’à la fin de leurs jours ne se lit pas comme l’histoire de deux personnages distincts, mais comme l’histoire de ce qui se joue à l’intérieur de nous-mêmes.

La princesse représente notre féminin, c'est en fait notre corps et notre énergie féminine (que l'on soit homme ou femme).

Le prince représente notre masculin, notre esprit et notre énergie masculine.

Dans les contes, la princesse est toujours en péril au début : soit il lui arrive uniquement des déboires, soit elle est carrément endormie ! Ceci représente notre corps et notre énergie féminine qui n'est pas encore bien consciente, qui est comme "anesthésiée", qui se sent comme une victime et qui subit la vie. Cette princesse se sent désemparée car elle a besoin d'un guerrier, d'un protecteur qui l'aide à se sortir de ses problèmes et qui s'occupe d'elle ... Elle souffre et se sent très seule, elle a tout plein de blessures (ce qui est souvent le cas de notre corps qui manifeste son désarroi par des douleurs, des maladies etc)

Auteure : Na Young Wu
Puis, entre en scène le prince. Au début du conte, le prince est toujours totalement à l'ouest ! Il est complètement absorbé par des batailles, ou par les devoirs de son rang, les problèmes de son royaume, les dragons à combattre, les orphelins à sauver, les grands-mères à protéger etc etc etc ... Il est parfois représenté comme un crapaud ou une bête sauvage !
Ceci représente notre esprit et notre énergie masculine qui sont tournés sans cesse vers l'extérieur . Se focaliser totalement sur les autres, la politique, la misère du monde, ou les causes innombrables que l'on peut trouver, etc etc etc ... Lorsqu'il est représenté par une bête ou un crapaud, cela peut vouloir signifier que notre esprit n'est pas encore assez conscient qu'il est incarné. Il a des actions et des attitudes "bestiales" : il met le corps en esclavage et le soumet à sa seule volonté sans rien savoir de la sensibilité du corps, sans entendre ni écouter ses messages, sans le respecter ni lui offrir douceur et tendresse...


Puis, le prince entend parler d'une princesse qui vit trrrrrrès loin dans un mystérieux château et qui attend qu'un prince vienne la secourir ... Alors là, ça tombe bien car le prince a vraiment un côté chevalier servant! C'est notre esprit qui commence à se tourner vers l'intérieur et commence à prendre conscience qu'il est incarné dans notre corps et que ce dernier a besoin de notre aide, de nos actions pour être protégé, respecté, aimé et chéri. Notre corps est un temple qui nous accueille pour toute la durée de notre vie terrestre!

Donc notre prince commence son voyage vers la princesse, cela prend un certain temps ... En effet, la prise de conscience se fait pas paliers successifs. Nous avons besoin de franchir beaucoup d'étapes afin d'aimer pleinement et intégralement notre corps et d'accueillir notre énergie féminine. Nous en prenons soin physiquement extérieurement et intérieurement par l'intermédiaire des soins que nous lui offrons et de la nourriture que nous lui donnons. 

Les soins que nous offrons à notre corps ne concernent pas seulement son apparence extérieure, ce corps a besoin également d'être étiré, détendu, de faire de l'exercice, d'être lavé et bichonné avec des produits qui ne l'agressent pas et qui ne le polluent pas. Il a besoin de repos, de massages, de calme, et d'expression à travers les rires, les jeux, le chant, la musique, ou la danse etc ... Notre corps a besoin d'ingérer des nourritures et des boissons saines qui ne le polluent pas (biologiques) et qui sont en accord avec ce qu'il peut digérer (intolérances : la plupart de personnes ne peuvent pas digérer le gluten, les laitages, les protéines animales, etc ...). De plus, notre corps a besoin de s'hydrater quotidiennement afin de régénérer l'ensemble des cellules qui sont principalement constituées d'eau. Enfin, notre corps a besoin de respirer (nous restons très souvent en apnée lorsque nous sommes stressés. L'air ne contient pas que de l'oxygène, il contient aussi l'énergie vitale qui régénère nos corps subtils et notre énergie. 

Tout ce cheminement qui nous amène vers une conscience plus entière et un amour plus grand de notre corps représente le cheminement du prince vers la princesse ...

Il y a aussi les passages où le prince affronte un grand dragon ! Ce dragon peut représenter nos plus grands démons intérieurs! A savoir nos instincts animaux basés sur une grande compensation de nos angoisses et tensions intérieures en prenant des substances (aliments, boissons, drogues, médicaments, addictions de toutes sortes ...) Ce grand dragon peut représenter nos peurs les plus inconscientes de l'abandon, du rejet, de l'injustice, de l'humiliation, de la trahison etc ... Il appartient à notre prince de les traverser courageusement afin de rejoindre pleinement notre princesse dans la conscience et l'amour ...


A la fin du conte, le prince finit par entrer dans le château et découvrir la princesse endormie. Il s'émerveille devant sa beauté. Cela correspond au moment où notre esprit se tourne entièrement vers notre corps, intérieurement et avec amour. L'esprit considère le corps véritablement comme un temple et il s'émerveille. Le prince embrasse la princesse et elle se réveille et reprend vie. En effet, lorsque nous nous sentons totalement incarnés dans ce corps qui nous accueille, nous sentons ce dont nous avons besoin à chaque moment. Nous sommes conscients de nos besoins et pouvons les écouter pour rendre grâce à ce temple qui nous permet d'expérimenter la vie ! Notre corps s'éveille , se réveille, reprend vie et retrouve la santé naturelle ! Un corps qui est écouté en conscience, qui est chéri et pleinement aimé par l'esprit qui l'habite rayonne naturellement la santé et la joie. Il n'a plus besoin d'envoyer des messages de détresse par le biais de douleurs, de maladies, de souffrances etc... Il sait que l'esprit est là pour prendre soin de lui, lui offrir ce qu'il y a de meilleur, le choyer et le protéger en refusant de lui faire vivre des expériences traumatisantes... S'il y a des messages du corps, l'esprit sait dorénavant les accueillir en conscience et en tenir compte pour changer son action envers le corps.

Le prince et la princesse vécurent heureux et eurent de nombreux enfants. Cette fin est tellement alchimique ! Lorsque le masculin et le féminin en nous fusionnent, l'harmonie, l'union, la paix, la joie et l'amour circulent automatiquement en nous et se manifestent. De cette union naît un enfant divin, la pierre philosophale qui permet de transformer le dense en subtil, le lourd en léger, de guérir les blessures en nous, de transformer nos émotions, de relâcher les anciens schémas pour faire entrer du nouveau, de la lumière, de l'or spirituel ! Cet enfant divin en nous sait nous mener vers une vie radieuse, pleine de sens, pleine de créativité et sait se lancer dans l'inconnu en étant certain que Dieu y réside !



Alors quelle est la morale de l'histoire ? Le prince charmant n'existe pas ... à l'extérieur de nous ! Inutile de chercher sa moitié pour être heureux (comme si l'on était coupé en deux et que quelqu'un pouvait nous compléter !) Le prince existe déjà en nous-mêmes ! Il a besoin de prendre conscience que sa princesse (notre corps) n'attend que lui ! Et lorsqu'il en prend réellement conscience, alors l'on peut chanter du fond du cœur "ils vécurent heureux et eurent de nombreux enfants " !!!!

Ainsi, lorsqu'on ne cherche plus ce prince charmant à l'extérieur, et qu'on l'a trouvé à l'intérieur, on se permet de rencontrer véritablement notre partenaire. Ce partenaire n'est pas à nos côtés pour combler le manque d'amour que nous avons pour nous-mêmes! L'on partage avec lui des expériences de vie, l'on affronte les défis comme une équipe de deux personnes entières et complémentaires (complets en Terre) sans attentes, sans conditions, dans l'amour et la joie ! Et ça, c'est vraiment très charmant !

Je souhaite que cette année soit pour chacun de nous un merveilleux conte de fée intérieur !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire